Close menu
Marc ATTORRESI

Marc ATTORRESI

Optométriste au Centre d'Investigation Clinique et des Maladies Rares de l'Hôpital des 15-20

Volonté, ambition, travail & détermination !

Tout d'abord étudiant en école d'ingénieur, j'ai choisi de me reconvertir dans le domaine de la santé visuelle pour la conjugaion de l'optique avec l'aspect relationnel. Et j'ai eu raison ! J'ai tout de suite apprécié le milieu paramédical car nous apportons une solution rapide aux personnes.

Lors de mon BTS Opticien-Lunetier, les cours d'examens de vue m'ont particulièrement intéressé. Rapidement, j'ai souhaité poursuivre mon cursus de formation dans l'objectif d'aller le plus loin possible. Etant de Bretagne, j'ai intégré l'ISO de Nantes. Puis, je me suis dirigé vers l'ISV-Formation pour poursuivre jusqu'au Titre I d'Expert en Sciences de la Vision. Durant ces années de formation, je travaillais en alternance dans un cabinet d'ophtalmologie afin de mettre en pratique les connaissances acquises.

Lors de ma formation à l'ISV-Formation, j'ai beaucoup aimé la proximité des étudiants avec le corps enseignants qui répondait toujours présent pour nous aider. J'ai également entamé l'obtention du Diplôme Européen d'Optométrie. Grâce à la qualité des formations de l'ISV, j'espère pouvoir décrocher prochainement ce titre prestigieux.

 

Mon quotidien : trouver des solutions pour soulager durablement les patients venant du monde entier

Actuellement, je travaille en tant Optométriste au sein du Centre d'Investigation Clinique et du Centre des Maladies Rares, de l'Hôpital National d'Ophtalmologie des Quinze-Vingts à Paris. Au quotidien, je mets en application directe les cours de basse vision et de pathologies de l'ISV-Formation. Je réalise des examens de vue complets : acuité visuelle, réfraction, champs visuels, vision des couleurs, imagerie (OCT, rétinographie, autofluoréscence de la rétine), électrorétinographie...

Je travaille en étroite collaboration avec une équipe d'ophtalmologistes afin de trouver des solutions pour soulager durablement les patients, par la mise en place d'une rééducation, la détection ou la validation d'un traitement qui leur permettra de retrouver une meilleure vision. Certains patients sont issus des études laboratoires. Ils viennent du monde entier et sont atteints de pathologies très diverses telles que la Rétinite Pigmentaire, ou des maladies rares (maladie de Best, maladie de Stargart, maladie de Horton...). Ce métier nécessite de faire preuve d'empathie et de bienveillance car les patients ont besoin d'être accompagné et rassuré.

 

Dernièrement, je suis allé au Maroc pour animer des conférences à l'occasion de la seconde édition des Journées Déontologiques et Scientifiques de la SMOP (Société Marocaine d'OPtométrie). Cette expérience m'a donné envie de transmettre mon savoir et de poursuivre ma participation à d'autres conférences.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.Ok