Close menu

Jeudi 21 novembre, l'ISV-Formation organise une matinée Basse Vision avec présentation et essai de matériel

matinée basse vision (1)
Une matinée ouverte à tous

Le jeudi 21 novembre, l'ISV-Formation organise dans ses locaux, une matinée ouverte à toute personne confrontée à des problématiques de basse vision : malvoyants, professionnels de la santé (médecin, infirmier, ergothérapeute...), professionnels de la vision (opticien, optométriste, orthoptiste...)...

Avec la présence de fabricants de matériel de basse vision tels que AXOS et ESCHENBACH, le but de cette matinée est de vous présenter et d'essayer les différents équipements de basse vision présents sur le marché. 

Entrée libre et gratuite.

La basse vision

Par définition, la basse vision, appelée aussi malvoyance, est un handicap visuel qui ne peut pas être compensé par le port de lunettes ou de lentilles correctrices. Elle ne doit pas être confondue avec la cécité totale.
Ainsi, on parle de basse vision quand :

  • l’acuité visuelle du meilleur œil corrigé est inférieure à 4/10ème ;
  • l’atteinte du champ visuel est inférieure à 60°.

En France, environ 1,5 millions de personnes souffrent de basse vision. Elle touche les individus de tout âge, mais plus particulièrement les personnes de plus de 50 ans. Plusieurs pathologies peuvent être à l'origine de la basse vision : dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), glaucome, diabète, rétine pigmentaire, rétinopathie diabétique, décollement de la rétine...

La basse vision limite considérablement les activités de la vie quotidienne et l’autonomie de la personne atteinte : lire, écrire, reconnaître les traits d'un visage, se déplacer sans heurter les objets environnants… Si elle n'est pas identifiée et prise en charge rapidement, elle peut entraîner des dégradations psychologiques et fonctionnelles.


Les acteurs de la basse vision

Chaque personne malvoyante possède des déficiences visuelles qui lui sont propres et suggère alors une prise en charge complète et personnalisée. 
Plusieurs professionnels entrent en action dans l'accompagnement de la personne malvoyante, chacun dans son domaine de compétence.
L'ophtalmologiste fait un bilan visuel et diagnostique la pathologie pouvant être à l'origine de la basse vision.
L'orthoptiste rééduque les stratégies visuelles afin d'apprendre, par exemple, à utiliser la rétine périphérique, travailler la coordination de l’œil et la main, proposer des exercices pour apprendre à utiliser les aides...
L'opticien-optométriste ayant suivi une spécialisation en basse vision, détermine la meilleure aide en fonction des besoins de la personne.
Mais aussi le psychologue, l'instructeur en locomotion, l'AVjiste, l'ergothérapeute...

Les aides en basse vision

De nombreuses aides existent pour répondre aux différents besoins du quotidien et s'adapter à l’importance des déficiences visuelles.
Le matériel est souvent prêté par l'opticien-optométriste afin d'être essayé à la maison, en conditions habituelles d'utilisation. Le spécialise peut également se déplacer à domicile pour installer le matériel et apprendre à s'en servir. 

Les loupes électroniques ou non
Il existe une grande variété de modèles de loupes :
- Les loupes pliantes, de poche, très pratiques.
- Les loupes à manches, pour un usage de courte durée.
- Les loupes sur pied, pour faciliter la mise au point et la stabilité.
- Les loupes éclairantes, pour amplifier la perception de l’image.
- Les loupes électroniques portables à poser directement sur le texte. Ces loupes peuvent proposer de forts grossissements et faire varier les couleurs.

Les systèmes télescopiques : Galilée ou Kepler
Ces aides statiques se positionnent directement sur les lunettes ou se tiennent à la main. Elles peuvent être utilisées de près ou de loin en réglant la mise au point ou en ajoutant une lentille complémentaire appelée bonnette.

Les télé agrandisseurs
Les télé agrandisseurs possèdent une caméra, fixe ou mobile, qui filme le texte ou la scène que la personne souhaite regarder, et projette l'image sur un écran. 
Un espace entre la caméra et le document permet d'écrire, de dessiner ou de réaliser des petits travaux qui nécessitent de la précision. Certains appareils se branchent directement sur l’ordinateur. Il existe également des logiciels d’agrandissement à installer directement sur ordinateur.

Les filtres
Ils sont préconisés pour les personnes craignant les fortes luminosités. Ils permettent d'accentuer les contrastes et apportent plus de confort visuel. Plusieurs couleurs sont proposées en fonction des pathologies.


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.Ok