Close menu

Le 25/03/2021

Mot de Vincent GAUTIER dans le cadre des discussions sur la formation en optométrie


Bonjour à tous les étudiants de l'ISV-Formation et des établissements partenaires,  

Depuis peu, nous observons une grande agitation de notre profession suite aux orientations prises par les formations universitaires françaises de niveau Bac+5.

Ces nouvelles orientations ne sont pas surprenantes, car elles apparaissent clairement dans le dernier rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS).

Les points essentiels du rapport IGAS 

Création d’une Licence et d’un Master en santé visuelle 

Nous pouvons y découvrir les recommandations 26 et 27 (pages 90-91) de créer une licence et un master en santé visuelle, ouverts conjointement aux Opticiens et aux Orthoptistes.

Rattachement aux Facultés de médecine 

Vraisemblablement, ces nouvelles formations estampillées Santé seront rattachées aux facultés de médecine. (l.269)

Évolutions des formations actuelles  

Actuellement, les formations universitaires Bac+5 ouvertes aux opticiens sont rattachées aux facs de sciences (Master d’Orsay et de Nîmes).  

Pour faciliter la transition vers ces nouveaux statuts, le rapport IGAS préconise le maintien des formations actuelles, mais en les réorientant vers l’industrie, ce qui correspond parfaitement à l’esprit des facs de Sciences (recommandation 28 page 91).

Passerelles pour les anciens diplômés 

Le rapport IGAS, recommande la création de passerelles pour tous les anciens diplômés afin d’obtenir des équivalences ou des reconnaissances de compétences vers les nouveaux diplômes (recommandation 26 et 27, pages 90-91).

L’avenir de l’Optométrie 

En résumé, nous entamons une période de transition ou la gestion des formations d’Optométrie actuelle devrait être transférée progressivement des facultés des Sciences vers les facultés de Médecine. Les formations supérieures d’optométrie vont perdurer, seul le cadre administratif va évoluer progressivement pour se fondre dans celui des professions médicales.

Et l’ISV-Formation dans tout cela ? 

Intégration dans les nouveaux dispositifs 

Nous suivons avec attention ces évolutions et nous nous préparons à intégrer ces nouveaux dispositifs dès qu’ils seront opérationnels. Le rapport cite ces possibilités d’accès pour les établissements privés (ligne 278) qui existent déjà dans les soins infirmiers ou kiné par exemple.

Diplôme Européen d’Optométrie - Accréditation partielle 

En attendant ces futures évolutions, nous continuons à faire progresser nos formations. Le dernier audit (juillet 2020) de l’ECOO (Conseil Européen de l’Optique et de l’Optometrie) s’est conclu par une accréditation partielle vis-à-vis du Diplôme Européen d’Optométrie.

Diplôme Européen d’Optométrie - Accréditation totale 

Cette année, nous avons entrepris de mettre en œuvre les recommandations de cet audit afin d’obtenir une accréditation complète. Cela se traduit par le rajout de quelques nouvelles compétences dans nos programmes et l’organisation d’un service de stage en milieu médical que nous appelons « Grand tour ».

Ces améliorations de nos formations sont destinées à répondre aux recommandations de l’ECOO et à obtenir le droit de délivrer le Diplôme Européen d’Optométrie à partir de nos formations et examens.

En conclusion 

L’avenir de votre savoir-faire en Optométrie ou de celui des centres de formation ne sera jamais perdu, car la société française en a besoin.  

Pour preuve, le rapport IGAS pointe l’impossibilité pour la profession d’orthoptiste de répondre à la demande en soins visuels, même après sa réorganisation. C’est pourquoi, l’IGAS constate la nécessité de compter sur les opticiens formés à bac+3 et bac+5 pour y répondre.  

N’oublions pas que si vous vous sentez concerné par les évolutions de votre profession, vous devez absolument soutenir les syndicats qui défendent vos intérêts. Actuellement, les pressions politiques exercées sur nos dirigeants sont énormes et nos syndicats sont indispensables pour les équilibrer. L’AOF à prouvé depuis longtemps sa conviction et sa capacité à défendre nos intérêts. 

Vincent GAUTIER, Directeur général de l'ISV-Formation

Chercher

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.Ok

Chercher